Les meilleures randonnées en Corse

La Corse propose de nombreux sentiers de randonnées, qui permettent d’admirer la beauté sauvage de l’intérieur de l’ile. Nous recensons ici des circuits de randonnées (si ce n’est les meilleures) dans les montagnes corses !

Le GR20

Le gr20 a été créé dans les années 70 et suit les vieux chemins de transhumance et inter-villages de l’intérieur de l’ile. Ce chemin de grande randonnée traverse l’ensemble de la Corse intérieure et est réservé aux marcheurs confirmés. La difficulté de ce sentier est légendaire et n’est pas à sous-estimer ! Il faut compter 16 jours pour parcourir le GR20 d’une extrémité à l’autre, avec environ 7 heures de marche par étape. De nombreuses variantes bifurquent du chemin principal.

Commencer par la partie sud (plus facile) est recommandée, car on peut abandonner alors le sentier avant la partie nord plus montagneuse à Vizzavone, qui est desservi par la ligne de chemin de fer Bastia – Ajaccio. L’autre avantage de ce sens est que le soleil est alors dans le dos plutôt que devant sur la plupart du sentier. D’autres marcheurs préfèrent cependant le sens nord-sud, pour être plus frais lors de la partie plus difficile. Le cirque de la solitude est la partie la plus difficile de l’ensemble du GR20, car il faut se servir de chaines et d’échelles pour franchir les parois vertigineuses de ce cirque. Le paysage est cependant magnifique au centre du cirque, on se ressent coupé du monde encerclé de montagnes arides.

Le GR20 en Corse

Sur la partie nord, on trouve de nombreux lacs alpins, dont le lac de Nino, entouré de petits lacs tourbeux (connus sous le nom de pozzines en Corse) et où on trouve de nombreux chevaux en liberté. Depuis la brêche de Capitello (un autre passage redouté du GR20 car à plus de 2000 mètres d’altitude) on a une vue superbe sur les eaux très claires des lacs de Mélo et de Capitello.

A mi-chemin, vers Vizzavone, on recommande les cascades des anglais, où on peut faire un plongeon pour se rafraichir dans la rivière. Plus au sud, le paysage change et les dénivelés sont moins importants. Le plateau du Coscione est à voir car très vert sur l’ensemble de l’année.

Mare a Mare

Alors que le GR20 traverse la Corse du nord au sud, trois parcours transversaux permettent de parcourir l’ile d’est en ouest. Ces trois parcours sont tous connus sous le nom « mare a mare » car ils passent d’une côte à l’autre.

Mare a Mare Nord

Mare a Mare Nord prend environ 12 jours de randonnée et va de Moriani à Cargèse (en passant par Corte). C’est le circuit Mare a Mare le plus demandant, car il traverse la Corse à son point le plus large. Ce sentier recoupe le GR20 et le Mare e Monti, ce qui permet de varier le parcours vers des variantes intéressantes.
La citadelle de Corte sur son promontoire est un des endroits les plus intéressants pour ceux qui veulent mieux comprendre la culture corse traditionnelle.
Proche de Corte, on peut aussi recommander la vallée de Tavignano qui offre de très belles vues sur les environs.

Mare a Mare Centre

Le sentier Mare a Mare Centre prend environ 7 jours de randonnée, et il est généralement recommandé de l’emprunter d’est en ouest. Car on traverse de nombreuses forets en chemin, c’est un des sentiers agréables même en pleine canicule estivale. On a notamment de magnifiques vues sur la plaine Fiumorbu depuis le village de Serra-di-Fiumorbo.

Mare a Mare Sud

Ce sentier est le plus facile des Mare a Mare. Il faut tout de même compter environ cinq jours de randonnée pour terminer le Mare a Mare Sud de Porto Vecchio à Propriano. Son point culminant n’étant qu’à 1171 mètres d’altitude, le sentier est praticable toute l’année. C’est le meilleur sentier pour découvrir la vie de village corse, et est à privilégier pour ceux qui souhaitent rencontrer les habitants, plutôt que ceux qui sont à la recherche de paysages somptueux (bien que cela ne manque pas non plus !) Les villages de Carbini et Poggio en particulier ont de belles églises à ne pas manquer.

Mare e Monti Nord

Il faut compter dix jours de randonnée de Calenzana à Cargèse, chaque étape étant de 4 à 6 heures. Il y a deux variantes principales sur ce sentier : Col de la Croix et Capu Tondo. En bord de mer, on notera notamment la Réserve Naturelle de Scandola (inscri au patrimoine de l’Unesco depuis 1983) et les calanques de Piana. Ces calanques sont impressionnantes car les falaises de 300 mètres surgissent de la mer et sont d’un rouge très prononcé. A l’intérieur des terres, on recommande les Gorges de Spelunca qui plongent presque 1000 mètres entre Ota et Evisa.

Autres sentiers

Il y a une variance sud du Mare e Monti, qui passe de Porticcio (proche d’Ajaccio) à Propriano. Ce sentier-là prend environ 5 jours à parcourir.
Le sentier de la transhumance est sur la partie montagneuse du nord de l’ile, et est une variance du GR20 sur sa partie nord. Il vous faudra cinq jours pour finir ce sentier.

Se loger

Vous arriverez sans doute en Corse dans l’une des grandes villes (Ajaccio, Calvi ou Bastia) où vous n’aurez aucun mal à vous loger. Une fois sur les sentiers, le parc naturel régional de corse offre un guide qui liste l’ensemble des gites d’étapes sur les différents parcours mare a mare, mare e monti et transhumance. Pour le GR20, une option durant les deux semaines que prennent le chemin est d’emporter une tente. Cependant, vu le poids supplémentaire à transporter et le terrain souvent instable et pierreux dans la partie nord du chemin, la plupart des randonneurs optent plutôt pour un des refuges.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*